Les institutions des outre mer appelées à signer un contrat de confiance avec l'État

Eugène Larcher : " Ce contrat de confiance est dans la continuité des efforts engagés par l'Espace Sud pour la maîtrise de ses dépenses réelles de fonctionnement. "
 

Le président de l'Espace Sud, Eugène Larcher, s'est rendu le vendredi 29 juin à l'Hôtel Cassini, à Paris, où le premier ministre, Édouard Philippe, avait donné rendez-vous aux exécutifs des collectivités et autres institutions des outre-mer appelées à signer un contrat de confiance avec l'État.


 

Ce processus de contractualisation, basé sur l'engagement pris par les institutions signataires de limiter en moyenne l’augmentation de leurs dépenses réelles de fonctionnement à 1,2 % maximum, est un dispositif proposé par le gouvernement pour contribuer au rétablissement des finances publiques en France. Il concerne les collectivités les plus importantes, représentant 66 % de la dépense publique locale.

 










20 collectivités des outre-mer sont signataires, parmi lesquelles la Communauté d'Agglomération de l'Espace Sud. Le 19 juin dernier, les élus du conseil communautaire avaient autorisé le président à signer ce contrat.
 

Lors de la cérémonie de signature du 29 juin, qui s'est tenue en présence du premier ministre, de la ministre des outre-mer, Annick Girardin, du ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, et de la ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault, le Président Larcher a rappelé que la signature de ce contrat s'inscrivait dans la continuité des efforts déjà engagés par l'Espace Sud pour la maîtrise de ses dépenses de fonctionnement.


Il a souligné que l'objectif est d'accroître la capacité d'autofinancement de la communauté, et donc sa capacité à investir pour l'aménagement, l'équipement et le développement du territoire sud.

Eugène Larcher a conclu en certifiant que l'Espace Sud tiendra le pari des 1,2 % d'augmentation maximale de ses dépenses réelles de fonctionnement