3 septembre 2015, Discours présidentiel sur la politique étrangère du pays. Le 31 janvier 1979, la zone industrielle Shekou de Shenzhen est fondée, devenant la première zone expérimentale en Chine à « s'ouvrir »[19]. L'emploi dans les entreprises rurales est passé de 28 millions en 1978 à un sommet de 135 millions en 1996; la valeur de la production a dépassé celle de l'agriculture en 1987 et était plus de la moitié de la production industrielle dans les années 1990[16]. La Chine doit encore ce succès en partie à sa taille : en 2017 le PIB par habitant est de 14 948$ (PPA constant de 2010) à comparer à 38 960$ au sein de l’OCDE ou aux 53 219$ aux USA. Relations linéaires, de commandement et de contrôle vertical ; La dernière modification de cette page a été faite le 27 novembre 2020 à 08:53. [A] Le décollage économique de la Chine est entamé sous Deng Xiaoping. [pas clair], Les mesures prises à la fin de 2014 signalent une accélération de réformes dans cette direction. nécessaire], De plus, cette transition représente un progrès significatif en adoptant les normes internationales, assurant une protection constitutionnelle des droits des citoyens. Classiquement, la baisse tendancielle du taux de fécondité se fait en décalage après le décollage économique et les évolutions de société induites. Tous les trois sont importants parce que les hiérarchies ont besoin de réseaux, et vice versa. En somme, le changement structurel rapide a stimulé une production beaucoup plus élevée, atrophié les droits acquis (la première voie) et rendu le système de planification centrale obsolète.[réf. Le décollage économique de la Chine est dû aux efforts inlassables de centaines de millions de travailleurs. En revanche, dans le nouveau système SRM à « double voie », les paysans recevaient un quota réduit (la première voie), et la production de nourriture qui excédait le quota (la deuxième voie) pourrait être vendue aux prix du marché libre, environ 50 à 75 % plus élevés. Ainsi, ils doivent rendre compte de leur performance à la surveillance législative, les comités de surveillance, lettres officielles, visites, droit administratif et judiciaire (ganbu Wenze zhi). Jerome Powell invoque le ralentissement de l’activité en Chine et en Europe, ainsi que les menaces de guerre commerciale. Une révision de cette structure d'incitation est lentement mis en place pour inclure des objectifs sociaux plus larges, mais reste l'un des principaux défis du président Xi Jinping. L'effort d'investissement a été considérable et le taux d'investissement a atteint un niveau exceptionnellement élevé (près de 50 p. 100 du PIB en 2010), même au regard des taux observés en Asie. Introduction Les 4 dragons d’Asie sont des pays développés d’Asie de l’Est qui ont amorcé leur développement dans les années 1980. De plus, remarquablement, les niveaux de productivité de classe mondiale ont été réalisés dans certains "groupes" locales (notablement dans l'industrie à Wenzhou de boutons, piles, équipement photographique) spécialisés dans la production de pièces hautement spécifiques ; tandis que des matériaux de base, produits intermédiaires et produits finaux sont achetés et vendus sur les marchés locaux et mondiaux très compétitifs et efficaces[33]. nécessaire]. nécessaire], Dans le système maoïste collectivisé traditionnel, les agriculteurs recevaient du gouvernement un quota de production. Lire la suite, La Chine a choisi, dès la création de l'Empire au iiie siècle avant J.-C., une configuration politique d'unité pour répondre à l'immensité de son territoire. nécessaire]. De plus, une diversification rapide des grains envers les produits plus rentables comme les fruits, fleurs, légumes, la volaille et des porcs a suivi. Le 11, l’Union africaine fait part aux autorités chinoises de son « extrême […] Lire la suite, Le 6, lors d’une réunion au siège de l’OPEP à Vienne, la Russie rejette la proposition saoudienne de réduire la production de pétrole des deux pays pour soutenir les cours. Cette approche graduelle et pragmatique était alors à l'opposé du « choc » ou « big bang » prise dans la plupart des pays d'Europe orientale après l'effondrement du communisme en 1989[26]. En janvier 1984, Deng Xiaoping effectue sa première tournée d'inspection à Shenzhen et Zhuhai, louant la « vitesse de Shenzhen » du développement ainsi que le succès des zones économiques spéciales[20],[21]. Mais les Idées étant courtes, les dirigeants ont décidé de laisser les gens expérimenter. Ce système de droits de propriété privée « floues » était un mariage de convenance entre les entrepreneurs et les autorités locales, mais a fourni une solide protection contre l'expropriation arbitraire par le niveau supérieur du gouvernement, lorsque les tribunaux ne sont pas fiables. Les aides étrangères à la Chine, notamment celles de Hong Kong, Macao et Taïwan, ont également joué un rôle important[40],[41],[42]. Les territoires conquis, à l'exception de la république de Mongolie, indépendante depuis 1921, font aujourd'hui partie de la République populaire. nécessaire], Une réforme essentielle était la création d'un système de droit (fazhi) qui signifie à la fois "État de droit" et "État par le droit" en chinois (en anglais le premier terme se réfère à l'esprit et la seconde à la lettre de la loi). Néanmoins, bien que les buts spécifiques de la Chine ont changé, ses décideurs ont adhéré à l'approche d’expérimentale qui a servi le pays si bien jusqu'à présent. Symbole de la plus grande révolution communiste survenue dans le Tiers Monde, et réceptacle de nombreux espoirs révolutionnai […] L'émergence de grandes entreprises de la famille[pas clair] et de la complexité des échanges et du commerce, après la révolution industrielle, ont transformés ces contrôles en une hiérarchie bureaucratique impersonnelle -- basé sur des règles simples et claires.[réf. La supervision d'oligopoles est toujours complexe; l'approche de la Chine a été de veiller à ce qu'aucune entité (y compris les entreprises publiques) gagne un pouvoir de monopole. Les fonctionnaires sont ainsi tenus pour responsables de ne pas avoir empêché des accidents majeurs (allant des épidémies, des accidents majeurs de sécurité, en passant par les conflits de travail, etc.) Cette réforme a entraîné la fermeture massive des capacités obsolètes ou en excès et les énormes licenciements ou la privatisation des petits EDEs (souvent par les rachats des actions par le management). [pas clair] Ainsi, les réformes de Deng ont encouragé et maintenu les synergies grâce à un SAC (par exemple, un système de transport public, avec la technologie à puce)[53],[54]. La Chine a effacé depuis le deuxième trimestre l'impact négatif de la crise du Covid-19 sur l'économie au premier trimestre. Ce fut un tel succès, que la fin du rationnement et l'unification de deux voies était quasiment fait en 1992[29]. Celles-ci sont les conditions nécessaires, mais pas suffisantes pour une croissance économique durable. Cette approche avait déjà été testé avec grand succès, en secret, dans la province d'Anhui pendant le règne de Mao, mais rapidement occultée. Ce qui se passe en Chine semble influer de plus en plus sur l’attitude des entreprises et des consommateurs étrangers. L'économie chinoise est ainsi peu performante par comparaison avec d'autres pays d'Asie de l'Est, notamment le Japon d'après guerre (miracle économique japonais), la Corée du Sud grâce à la normalisation des relations de celle-ci avec avec le Traité nippo-sud-coréen du 22 juin 1965 et la république de Chine de Tchang Kaï-chek (1950-1975). La Chine est également le marché de consommation le plus dynamique au monde et le deuxième plus grand importateur de marchandises. Cette performance économique s'explique par plusieurs facteurs : - L'insertion de la Chine dans l'économie mondiale après 1978. Ceci n'est pas toujours le cas. Terme introduit par l'économiste américain Walt Rostow, le décollage économique (take-off) désigne l'étape décisive de la croissance d'une économie. Lire la suite, du comité permanent du bureau politique du Parti communiste, met en garde contre « l’environnement extérieur », les « difficultés croissantes de l’économie » et les « lacunes » dans la détection de nouveaux malades. Une première série de réformes internes en 1978 inclut : Ces mesures ont amélioré la stabilité, la prévisibilité et la continuité politique, en institutionnalisant des mécanismes de prise de décision.